Royal Belgian Society

Procédures secondaires

La reconstruction mammaire comporte toujours plusieurs phases. Elle nécessite presque toujours plus d’une intervention pour obtenir un résultat optimal, même lorsqu’elle est réalisée immédiatement après l’amputation ou l’ablation.

 

Chirurgie du sein opposé

Pour obtenir une symétrie avec le sein reconstruit, il est possible de recourir à une chirurgie du sein opposé au moyen d’une réduction, d’un remodelage ou d’une augmentation mammaire par prothèse.

Révisions de la reconstruction par prothèse

Couramment pratiquées, les révisions de la reconstruction par prothèse se font via une intervention afin de rectifier le contour, les plis ou l’accumulation de tissu cicatriciel autour de la prothèse chez les femmes qui ont subi une radiothérapie.

 

Révisions d’une reconstruction autologue

Les procédures de reconstruction par les propres tissus de la patiente nécessitent souvent une deuxième intervention afin d’obtenir le contour final du sein et de reconstruire la zone aréolo-mamelonnaire (surface colorée entourant le mamelon).

 

Reconstruction aréolo-mamelonnaire

La reconstruction de la zone aréolo-mamelonnaire est la dernière intervention chirurgicale dans le cadre de la reconstruction mammaire. Le mamelon est reconstruit au moyen d’un petit prélèvement de peau local ou d’une greffe.

 

Tatouage aréolo-mamelonnaire

La finition de la reconstruction mammaire consiste à tatouer la zone aréolomamelonnaire (surface colorée entourant le mamelon). Cette procédure simple et rapide ne dure que 15 minutes et est généralement réalisée dans le cabinet du chirurgien plasticien.