Royal Belgian Society

Les messages-clés de la RBSPS

- Le culte de l’apparence ainsi que la recherche d’une image corporelle séduisante à tous âges, véhiculés entre autres par les médias, sont devenus avec le temps de véritables phénomènes sociaux. Parallèlement, le commerce des « produits de beauté » et du « bien-être cosmétique », potentialise l’engouement populaire pour l’esthétique médicale.

- Dans ce contexte, la Société Royale Belge de Chirurgie Plastique (RBSPS) ainsi que l’Association Professionnelle des chirurgiens plasticiens belges (GBS) tiennent à rappeler quelques grands principes fondamentaux concernant la pratique de leur discipline :

  • La chirurgie plastique, et plus particulièrement une de ses deux disciplines filles, la chirurgie esthétique, est une activité médicale. Elle n’est jamais anodine. Elle ne constitue en aucune manière une pratique commerciale.

  • Tout geste d’esthétique médicale invasive (chirurgicale ou non chirurgicale) est subordonné à des indications et à des contrindications.

  • Tout geste d’esthétique médicale invasive (chirurgicale ou non chirurgicale) est susceptible d’impliquer des aléas (effets secondaires inattendus) ou donner lieu à des complications.

  • Un traitement de chirurgie plastique exige donc une prise en charge préopératoire et postopératoire sérieuse par le chirurgien (et son équipe) qui pratique l’intervention.

  • Les patients doivent donc être dûment informés de l’ensemble des éléments cliniques (entre autres : indications, contrindications, aléas, complications…) et administratifs (frais, honoraires, absence éventuelle de prise en charge par la sécurité sociale et/ou les assurances privées etc…)