Royal Belgian Society

Qu’est-ce que la reconstruction mammaire?

La reconstruction mammaire est réalisée au moyen de différentes techniques chirurgicales qui  tentent chacune de restaurer un sein avec une forme, une apparence et une taille les plus naturelles possibles.

Quoique la reconstruction mammaire puisse reconstruire un sein, les résultats sont très variables:

  • Un sein reconstruit n’aura pas les mêmes sensations que le sein qu’il remplace.
  • Les cicatrices resteront toujours présentes sur le sein, tant celles de la reconstruction que celles de la mastectomie.
  • Certaines techniques chirurgicales laisseront des cicatrices sur le site donneur, habituellement localisées dans des zones moins visibles du corps tel que le dos, l’abdomen ou les fesses.

Note sur l’asymétrie: si un seul sein est concerné, lui seul peut être reconstruit. En outre, une mammopexie, une réduction ou une augmentation mammaire peuvent être envisagées pour l’autre sein afin d’améliorer la symétrie des deux seins.

Candidats pour une reconstruction mammaire

Est-ce indiquée pour moi?

 

La reconstruction du sein est une intervention très personnelle. Vous devez la faire pour vous-même, mais pas pour répondre aux désirs de quelqu’un d’autre ni pour correspondre à une image idéale.

La reconstruction du sein est une bonne option si:

  • vous êtes capable de faire face au diagnostic et au traitement
  • vous n’avez pas d’autres maladies ou conditions médicales qui pourrait compromettre la guérison
  • vous avez une perspective positive et des attentes réalistes pour la reconstruction de votre sein et l’image de votre corps.

La reconstruction du sein implique différentes interventions en plusieurs étapes. Elle peut :

  • se faire dans le même temps opératoire que la mastectomie, ou
  • être postposée jusqu’à la guérison de votre mastectomie et la récupération des différents autres traitements contre le cancer.

C’est important que vous vous sentiez prête pour les différentes implications émotionnelles qu’implique une reconstruction mammaire. Cela peut prendre un certain temps d’accepter le résultat final de la reconstruction d’un sein.

La reconstruction du sein est une intervention riche sur le plan physique et psychologique pour une femme qui a perdu un sein à cause d’un cancer ou une autre raison.

La création d’un nouveau sein peut considérablement améliorer votre image que vous avez de vous-mêmes, votre confiance en vous et la qualité de votre vie. Bien que la chirurgie puisse vous redonner un sein d’allure presque naturelle, un sein reconstruit ne ressemblera jamais exactement au sein qui a été enlevé.

Ce que vous devez savoir avant une chirurgie de reconstruction

Le succès et la sécurité de votre intervention dépend beaucoup de votre franchise durant la consultation. On va vous poser beaucoup de questions sur votre santé,  vos attentes, votre style de vie.

Soyez préparée à parler de:

  • pourquoi vous voulez cette intervention chirurgicale, quelles sont vos attentes et quel type de résultat vous souhaitez
  • votre état de santé, vos allergies médicamenteuses, vos antécédents et traitements médicaux antérieurs
  • vos médicaments habituels, prise de vitamines ou de plantes médicinales, éventuelles addictions à l’alcool, au tabac ou aux drogues
  • vos précédentes opérations chirurgicales
  • les options disponibles dans la chirurgie de reconstruction du sein
  • les résultats probables d’une reconstruction, les risques et les complications éventuels
  • la durée du traitement recommandée par votre chirurgien, y compris l’intervention de symétrisation des seins.

Votre chirurgien peut aussi:

  • évaluer votre état de santé général, votre condition physique et les facteurs de risque
  • examiner vos seins, prendre des mesures détaillées de leur taille et de leur forme, regarder la qualité de votre peau et la disposition de vos aréoles et de vos mamelons
  • prendre des photographies pour votre dossier médical
  • discuter de vos alternatives et prescrire un traitement
  • discuter du résultat attendu, des risques et des éventuelles complications.

 

Risques et informations importantes d’une reconstruction mammaire

La décision de se faire opérer est extrêmement personnelle et vous devrez décider si les bénéfices correspondent à vos attentes et si les risques de l’intervention ainsi que les complications potentielles sont acceptables.

Votre chirurgien plasticien et son équipe vous expliqueront en détails tous les risques inhérents à cette chirurgie. On va vous demander de signer un consentement pour s’assurer que vous avez bien compris l’opération que vous allez subir ainsi que les risques et complications éventuelles qui peuvent en découler.

Les risques et complications après une reconstruction mammaire incluent, mais ne sont pas limités à:

  • une cicatrisation défavorable
  • une infection
  • une mauvaise guérison des incisions
  • des changements dans les sensations au-niveau des seins ou des mamelons, de manière temporaire ou permanente
  • risques liés à l’anesthésie
  • un saignement (hématome)
  • des caillots sanguins
  • une mauvaise coagulation
  • des irrégularités du contour et de la forme du sein
  • une décoloration de la peau, changements permanent de la pigmentation, œdème et bleus
  • des lésions d’autres structures comme les nerfs, les vaisseaux, les muscles, les poumons, pouvant être temporaires ou permanentes
  • une asymétrie mammaire
  • une accumulation de liquides
  • une dureté excessive du sein
  • l’incapacité d’allaiter
  • la possibilité de perte de substance à l’endroit où les incisions se rejoignent
  • la possibilité de perte totale ou partielle du mamelon et de l’aréole
  • une thrombose d’une veine profonde, complications cardiaques et pulmonaires
  • une douleur qui peut persister plus longtemps que la normale
  • une allergie au sparadrap, au matériel de suture ou à la colle, aux dérivés sanguins, aux préparations topiques ou aux produits injectés
  • une nécrose graisseuse
  • possibilité de reprise de la chirurgie.

Vous devriez également savoir que:

  • la chirurgie par lambeau comprend le risque de la perte partielle ou totale du lambeau ainsi qu’une perte de sensation tant au-niveau du site donneur que du site de la reconstruction
  • l’utilisation d’implants comporte le risque de contracture de la capsule ainsi que la rupture de l’implant.

 

Où aura lieu mon intervention?

La chirurgie de reconstruction mammaire est la plupart du temps réalisée en milieu hospitalier avec un court séjour dans celui-ci et le médecin aura probablement recours à une anesthésie générale.

Certaines opérations secondaires pourront quant à elles être réalisées en hôpital de jour et une anesthésie locale avec éventuelle sédation sera alors utilisée.

Ces décisions se prendront en fonction des exigences spécifiques à votre opération ainsi que de vos préférences et du jugement de votre médecin.

Préparation pour une chirurgie de reconstruction mammaire

Avant la chirurgie, votre chirurgien peut demander de:

  • faire une prise de sang ou tout autre investigation médicale
  • prendre certains médicaments ou adapter votre traitement habituel
  • arrêter de fumer bien avant l’intervention
  • éviter l’aspirine, les anti-inflammatoires et les plantes médicinales qui peuvent majorer les saignements.

Les instructions spécifiques que vous recevrez préciseront:

  • ce que vous devrez faire le jour de l’intervention
  • le type d'anesthésie que vous aurez
  • les soins et le suivi postopératoires.

Votre chirurgien va également discuter où votre intervention sera réalisée. Une reconstruction mammaire peut se faire à l'hôpital, dans une clinique privée, ou dans un centre de chirurgie ambulatoire.

Vous aurez besoin d'aide

Si votre chirurgie est réalisée en ambulatoire, assurez-vous que quelqu’un vous conduise, vienne vous chercher et reste avec vous au moins la première nuit après l’intervention.

Les étapes d'une reconstruction mammaire

Comment se déroule une chirurgie de reconstruction mammaire?

 

1ère étape - L’anesthésie

Des médicaments vous sont administrés pendant l’intervention pour votre confort. Cela peut être une sédation intraveineuse ou une anesthésie générale. Votre médecin vous recommandera le meilleur choix pour vous.

2e étape - il existe plusieurs techniques

A. Technique par lambeau:

Technique chirurgicale utilisant le transfert de votre propre peau, muscle et graisse pour reconstruire ou couvrir un sein.

Parfois, la radiothérapie préopératoire ou la mastectomie laisseront insuffisamment de tissu en regard de la cage thoracique pour couvrir et supporter un implant. L’utilisation d’implant dans la reconstruction mammaire requiert presque toujours une technique de lambeau ou d’expansion tissulaire.

Un TRAM utilise un muscle, la graisse et la peau de l’abdomen pour reconstruire le sein.

Le lambeau peut rester pédiculé (il reste attaché à ses vaisseaux d’origine) et est tunnelisé vers la région pectorale, ou être libre (complètement détaché de ses vaisseaux puis réanastomosé sur le site receveur).

Une alternative est le DIEP ou le SGAP qui préservent les muscles, avec une transposition de tissu cutané et graisseux de l’abdomen ou des fesses vers le thorax, toujours sous forme libre.

Breast Rectonstruction TRAM Flap Breast Rectonstruction TRAM Flap

Un lambeau de latissimus dorsi utilise quant à lui le muscle, la graisse et la peau du dos. Il est ensuite tunnelisé vers le site de la mastectomie en restant pédiculé au site donneur, laissant intact l’afflux sanguin.

Breast Reconstruction Latissimus Dorsi Flap Breast Reconstruction Latissimus Dorsi Flap

De temps en temps, ce lambeau peut reconstruire l’intégralité du sein, mais souvent, il fournit le muscle et le tissu nécessaire pour recouvrir et supporter un implant.

Provides the support for a breast implant Provides the support for a breast implant

 

B. Expansion tissulaire de peau saine pour couvrir un implant mammaire.

La reconstruction par expansion tissulaire permet une convalescence plus rapide que l’intervention par lambeau, mais c’est un processus plus long.

Cela nécessite plusieurs visites pendant les 4 à 6 mois après le placement de la prothèse d’expansion afin de remplir lentement ce dispositif à travers une valve interne pour distendre la peau.

Une seconde intervention chirurgicale sera nécessaire pour remplacer la prothèse d’expansion qui n’est pas conçue pour être un implant permanent.

 

C. Placement chirurgical d’un implant mammaire

Placement of a Breast Implant

Un implant mammaire peut être un complément ou une alternative à la technique par lambeau. Les implants salins ou de silicones sont utilisé pour une reconstruction.

Votre chirurgien vous aidera à choisir l’option qui vous convient le mieux.  La reconstruction par implant seul nécessite généralement une expansion tissulaire.

 

Dernière étape - Greffes et autres techniques pour créer un mamelon et une aréole.

La reconstruction du sein est complétée par diverses techniques qui reconstruisent le mamelon et l’aréole.

Après une reconstruction mammaire

Après votre intervention par lambeau ou par implant, vous aurez un pansement.

Un bandage élastique ou un soutien-gorge de support diminuera l’œdème et supportera le sein reconstruit.  Un fin tuyau (drain) sera placé temporairement sous la peau pour évacuer l’excès de sang et de liquide.

Une pompe antalgique pourrait également être utilisée afin de réduire les douleurs.

Vous recevrez des instructions spécifiques telles que : comment soignez vos seins suite à l’intervention, les médicaments à appliquer ou à prendre oralement pour favoriser la guérison et éviter les infections, comment surveiller l’endroit qui a été opéré ou votre santé, et quand revoir votre chirurgien.

Assurez-vous de bien poser toutes les questions relatives à cette période de récupération auprès de votre chirurgien.

  • Où vais-je aller une fois mon intervention terminée?
  • Quelle médication vais-je recevoir ou me sera prescrite après la chirurgie?
  • Vais-je avoir des pansements ou des bandages après la chirurgie
    • Quand vont-ils être enlevés?
  • Y aura-t-il des drains? Pour combien de temps?
  • Quand pourrai-je prendre un bain? Une douche?
  • Y-a-t-il des fils à enlever et quand?
  • Quand pourrai-je reprendre mes activités normales et le sport?
  • Quand dois-je revenir pour les soins postopératoires?

La guérison prendra plusieurs semaines durant lesquelles l’œdème va diminuer et la forme du sein ainsi que sa position vont s’améliorer. Suivez bien les instructions de votre chirurgien et rendez-vous bien aux consultations de suivis prévues.

Les résultats d'une reconstruction mammaire

Le résultat final d’une reconstruction mammaire après mastectomie peut aider à atténuer l’impact psychologique et physique d’une mastectomie.

Avec le temps, vous retrouverez certaines sensations et les cicatrices s’atténueront (mais ne disparaîtront jamais totalement).

Il y a des inconvénients, mais la plupart des patientes les trouvent limités en comparaison avec l’amélioration de leur qualité de vie et leur capacité à se sentir de nouveau des femmes à part entière.

Un examen soigneux des seins par un auto-examen, des mammographies ou d’autres techniques diagnostiques sont essentiels pour votre santé à long terme.

Quand vous rentrez chez vous

Si vous ressentez une difficulté respiratoire, une douleur thoracique, un battement cardiaque inhabituel, vous devez immédiatement consulter un médecin. Si l’une de ces complications devait survenir, vous pourriez devoir être hospitalisée et nécessiter d’autres soins.

La pratique de la chirurgie n’est pas une science exacte. Quoique de bons résultats soient attendus, il n’y a pas de garantie. Dans certaines situations, il pourrait ne pas être possible d’obtenir un résultat optimal en une seule intervention. Une autre procédure pourrait être nécessaire.

Soyez prudente

Suivre les instructions de votre médecin est la clé pour s’assurer du succès de votre chirurgie. Il est important que les incisions chirurgicales ne soient pas soumises à un excès de tension, des frottements ou des mouvements excessifs durant la période de guérison. Votre chirurgien vous donnera les instructions spécifiques pour prendre soins de vous.

Reconstruction mammaire: mots à connaître

  • Anesthésie générale: médicaments ou gaz utilisés durant l’intervention pour enlever la douleur et modifier l’état de conscience.
  • Anesthésie locale: un produit est injecté directement sur le site de l’incision durant une intervention pour empêcher la douleur.
  • Aréole: peau pigmentée autour du mamelon.
  • Augmentation mammaire ou plastie d'augmentation mammaire: augmentation du volume de la poitrine par la chirurgie.
  • Contracture capsulaire: complication de la mise en place d’implants qui arrive quand le tissu cicatriciel qui se forme normalement autour de l’implant se contracte et devient dur.
  • Expansion tissulaire: technique chirurgicale pour distendre la peau saine et créer une nouvelle peau afin de couvrir un implant mammaire.
  • General anesthesia: Drugs and/or gases used during an operation to relieve pain and alter consciousness.
  • Greffe: technique chirurgicale pour recréer un mamelon et une aréole.
  • Hématome: collection de sang sous la peau.
  • Intravenous sedation: Sedatives administered by injection into a vein to help you relax.
  • Lambeau de DIEP: lambeau perforant de l’artère épigastrique inférieure profonde qui prend du tissu de l’abdomen
  • Lambeau de latissimus dorsi: lambeau qui utilise le muscle, la graisse et la peau du dos qui est tunnelisé sous la peau pour reconstruire un sein. Ce lambeau reste pédiculé au site donneur, laissant l’apport sanguin en continuité.
  • Lambeau de SGAP: lambeau perforant de l’artère glutéale supérieure qui prend du tissu des fesses.
  • Lambeau de TRAM: également connu comme lambeau musculo-cutané du grand droit de l’abdomen. Il utilise un muscle, la graisse et la peau de votre abdomen pour reconstruire le sein.
  • Mammopexie ou mastopexie: chirurgie pour remonter les seins affaissés.
  • Mastectomie: l’enlèvement d’un sein pour enlever un cancer du corps.
  • Réduction mammaire: retrait chirurgical de tissu mammaire afin de réduire la taille des seins, aussi connue comme plastie de réduction mammaire.
  • Sédation intraveineuse: calmants administrés par injection dans une veine pour vous aider à vous détendre.
  • Site donneur: une partie de votre corps où le chirurgien prélève de la peau, de la graisse et éventuellement du muscle et pour reconstruire votre sein, habituellement localisée dans des zones peu visibles telles que le dos, l’abdomen ou les fesses.
  • Technique par lambeau: technique chirurgicale utilisant le transfert de votre propre peau, graisse et éventuellement muscle, pour reconstruire ou couvrir un sein.

 

Questions à poser à votre chirurgien plasticien

Utilisez cette liste de questions concernant la reconstruction mammaire durant votre consultation:

  • Êtes-vous chirurgien plasticien reconnu par l’INAMI?
  • Êtes-vous spécifiquement formé dans le domaine de la chirurgie plastique?
  • Combien d’années de formation en chirurgie plastique avez-vous eues?
  • Où et comment sera effectuée mon intervention?
  • Avez-vous une accréditation dans un hôpital pour effectuer vos interventions et si oui, dans quel hôpital?
  • Suis-je une bonne candidate pour cette intervention?
  • Qu’attend-on de moi pour obtenir les meilleurs résultats?
  • Où et comment allez-vous réaliser mon intervention?
  • Quelle technique chirurgicale est recommandée dans mon cas?
  • A quelle période de convalescence dois-je m’attendre et quel genre d’aide vais-je nécessiter pendant cette période?
  • Quels sont les risques et complications possibles pour mon intervention chirurgicale?
  • Comment ces complications sont-elles prises en charge?
  • Quelles sont mes options si je ne suis pas satisfaite du résultat de la chirurgie?
  • Avez-vous des photos de résultats avant et après cette intervention que je puisse voir et quels résultats sont attendus pour moi?

Choisissez un chirurgien en qui vous pouvez avoir confiance

La chirurgie plastique implique de nombreux choix. Le premier et le plus important est de choisir un chirurgien en qui vous pouvez avoir confiance.

  • Il / elle a effectué au moins six ans de formation chirurgicale, avec un minimum de trois ans de chirurgie plastique.
  • Il / elle est entrainé/e et expérimenté/e dans toutes les interventions de chirurgie plastique, dont la chirurgie réparatrice du sein, du corps et du visage.
  • Il / elle adhère à un code d’éthique strict et ne fait pas de publicité.
  • Il / elle suit une formation médicale continue, incluant les standards et innovations pour la sécurité des patients.
  • Il / elle est reconnu spécialiste en chirurgie plastique, esthétique et reconstructrice par l’INAMI et a sur son cachet et ses ordonnances un n° qui se termine par un …-210.
    Vérifiez qu’il / elle soit répertorié/e sur le site de la RBSPS.