Royal Belgian Society

Réduction mammaire

Egalement connue sous le nom de plastie de réduction mammaire, la réduction mammaire retire l’excès de graisse des seins, de tissu glandulaire et de la peau afin d’obtenir une taille de poitrine en harmonie avec votre corps et diminuer la sensation d’inconfort liée à une trop forte poitrine.

Chirurgie de réduction mammaire: santé et beauté à vie

Améliorez votre apparence avec une chirurgie de réduction mammaire

 

Une trop forte poitrine peut causer, chez certaines femmes, des ennuis de santé ainsi que des problèmes psychologiques : en plus de problèmes d’image de soi, vous pouvez également ressentir des douleurs et de l’inconfort physique.

L’excès de poids de la poitrine peut vous empêcher de mener une vie active normale. Chez de nombreuses femmes, l’inconfort psychologique est aussi important que la douleur et la gêne physique.

 

Est-ce indiqué pour moi ?

 

La réduction mammaire est un choix très personnel et vous devez le faire pour vous-même, mais pas pour répondre au désir de quelqu’un d’autre ou pour essayer de correspondre à une image idéale.

La réduction mammaire est une bonne option pour vous si :

  • vous êtes en bonne santé
  • vous avez des attentes réalistes
  • vous ne fumez pas
  • vous avez l’impression que vos seins sont trop gros
  • vous êtes limitée par votre poitrine dans vos exercices physiques
  • vous avez des douleurs au dos, à la nuque et aux épaules à cause du poids de votre poitrine
  • vous avez régulièrement des sillons aux épaules, causés par les bretelles du soutien-gorge qui supporte des seins lourds et tombants.
  • vous avez des irritations dans le pli mammaire
  • vos seins tombent et leur peau est distendue
  • vos mamelons tombent sous le pli mammaire car votre poitrine n’est pas soutenue
  • les aréoles sont élargies à cause de la tension de la peau.

Ce que vous devez savoir avant une chirurgie de réduction mammaire

Le succès et la sécurité de votre intervention dépend beaucoup de votre franchise durant la consultation. On va vous poser beaucoup de questions sur votre état de santé,  vos attentes, votre style de vie.

 

Soyez préparée à parler de:

  • pourquoi vous voulez cette intervention chirurgicale, quelles sont vos attentes et quel type de résultat vous souhaitez
  • votre état de santé, vos allergies médicamenteuses, vos antécédents et traitements médicaux antérieurs
  • vos médicaments habituels, prise de vitamines ou de plantes médicinales, éventuelles addictions à l’alcool, au tabac ou aux drogues
  • vos précédentes opérations chirurgicales
  • histoire familiale de cancer du sein et résultats de précédentes mammographies ou biopsies.

Votre chirurgien peut aussi:

  • évaluer votre état de santé général, votre condition physique et les facteurs de risque
  • examiner vos seins, prendre des mesures détaillées de leur taille et de leur forme, regarder la qualité de votre peau et la disposition de vos aréoles et de vos mamelons.
  • prendre des photographies pour votre dossier médical
  • discuter de vos alternatives et prescrire un traitement
  • discuter des suites opératoires habituelles, des éventuels risques ou complications
  • discuter du type d’anesthésie qui sera proposé.

Risques et information importante d’une réduction mammaire

La décision de se faire opérer est extrêmement personnelle et vous devrez décider si les bénéfices correspondent à vos attentes et si les risques de l’intervention ainsi que les complications potentielles sont acceptables.

Votre chirurgien plasticien et son équipe vous expliqueront en détails tous les risques inhérents à cette chirurgie. Eventuellement, on va vous demander de signer un consentement pour s’assurer que vous avez bien compris l’opération que vous allez subir ainsi que les risques et complications éventuelles qui peuvent en découler.

Les risques et complications après une réduction mammaire incluent, mais ne sont pas limités à:

  • une cicatrisation défavorable
  • une infection
  • une mauvaise guérison des incisions
  • des changements dans les sensations au-niveau des seins ou des mamelons, de manière temporaire ou permanente
  • risques liés à l’anesthésie
  • un saignement (hématome)
  • des caillots sanguins
  • une mauvaise coagulation
  • des irrégularités du contour et de la forme du sein
  • une décoloration de la peau, changements permanent de la pigmentation, œdème et bleus
  • des lésions d’autres structures comme les nerfs, les vaisseaux, les muscles, les poumons, pouvant être temporaires ou permanentes
  • une asymétrie mammaire
  • une accumulation de liquides
  • une dureté excessive du sein
  • l’incapacité d’allaiter
  • la possibilité de perte de substance à l’endroit où les incisions se rejoignent
  • la possibilité de perte totale ou partielle du mamelon et de l’aréole
  • une thrombose d’une veine profonde, complications cardiaques et pulmonaires
  • une douleur qui peut persister plus longtemps que la normale
  • une allergie au sparadrap, au matériel de suture ou à la colle, aux dérivés sanguins, aux préparations topiques ou aux produits injectés
  • une nécrose graisseuse
  • possibilité de reprise de la chirurgie.

Vous devriez savoir que:

  • La chirurgie de réduction mammaire peut interférer avec un diagnostic.
  • Les piercing des seins et des mamelons peuvent être source d’infection.
  • La réduction mammaire peut réduire vos possibilités d’allaiter par la suite. Parlez à votre chirurgien si vous envisagez de nourrir un bébé.
  • La réduction mammaire peut être réalisée à n’importe quel âge mais les résultats seront meilleurs si votre poitrine est totalement développée.
  • Les changements de la poitrine qui surviennent durant une grossesse peuvent altérer les résultats d’une réduction mammaire tout comme d’importantes fluctuations de votre poids.

The practice of medicine and surgery is not an exact science. Although good results are expected, there is no guarantee. In some situations, it may not be possible to achieve optimal results with a single breast reduction procedure and another surgery may be necessary.

Où aura lieu mon intervention?

Une réduction mammaire peut se faire à l’hôpital, dans une clinique privée, ou dans un centre de chirurgie ambulatoire. Votre chirurgien plasticien et son équipe veilleront à votre confort et à votre sécurité.

Quand vous rentrez chez vous

Si vous ressentez une difficulté respiratoire, une douleur thoracique, un battement cardiaque inhabituel, vous devez immédiatement consulter un médecin. Si l’une de ces complications devait survenir, vous pourriez devoir être hospitalisée et nécessiter d’autres soins.

La pratique de la chirurgie n’est pas une science exacte. Quoique de bons résultats soient attendus, il n’y a pas de garantie. Dans certaines situations, il pourrait ne pas être possible d’obtenir un résultat optimal en une seule intervention. Une autre opération pourrait être nécessaire.

Soyez prudente

Suivre les instructions de votre médecin est la clé pour s’assurer du succès de votre chirurgie. Il est important que les plaies chirurgicales ne soient pas soumises à un excès de tension, des frottements ou des mouvements excessifs durant la période de guérison. Votre chirurgien vous donnera les instructions spécifiques pour prendre soins de vous.

Assurez-vous de poser toutes les questions: il est important de poser les questions relatives à votre intervention auprès de votre chirurgien. Il est normal de ressentir de l’anxiété, tout comme de l’excitation pour votre nouvelle apparence ou du stress préopératoire. N’ayez pas peur de discuter de ces sentiments avec votre chirurgien.

Préparation pour une chirurgie de réduction mammaire

Après s’être renseignée sur l’essentiel à propos d’une réduction mammaire, la plupart des patientes veulent savoir à quoi elles doivent se préparer avant la chirurgie.

Avant la chirurgie, votre chirurgien peut demander de:

  • faire une prise de sang ou tout autre investigation médicale
  • prendre certains médicaments ou adapter votre traitement habituel
  • faire une mammographie avant et après l’intervention afin de détecter tout changement tissulaire
  • arrêter de fumer bien avant l’intervention
  • éviter l’aspirine, les anti-inflammatoires et les plantes médicinales qui peuvent majorer les saignements.

Les instructions spécifiques que vous recevrez préciseront:

  • ce que vous devrez faire le jour de l’intervention
  • les soins et le suivi postopératoires
  • s’il y a lieu de rencontrer le médecin conseil de votre mutuelle pour introduire une demande de prise en charge.

Vous aurez besoin d'aide

Si votre chirurgie est réalisée en ambulatoire, assurez-vous que quelqu’un vous conduise, vienne vous chercher et reste avec vous au moins la première nuit après l’intervention.

Les étapes d’une réduction mammaire

Que se passe-t-il durant une chirurgie de réduction mammaire?

 

La réduction mammaire est habituellement réalisée en effectuant des incisions sur votre poitrine et en retirant l’excès de graisse, de tissu glandulaire et de peau.

Dans certains cas, l’excès de graisse peut être retiré par liposuccion en complément aux techniques par incisions décrites ci-dessous. Si la taille des seins est essentiellement due à un excès de tissu graisseux sans excès de peau, la liposuccion seule peut-être retenue comme procédure pour réduire les seins.

La technique utilisée pour réduire la taille de vos seins sera déterminée par votre condition individuelle, la composition de vos seins, la réduction désirée, votre préférence ainsi que les conseils de votre chirurgien.

1ère étape - L’anesthésie

Des médicaments vous sont administrés pendant l’intervention pour votre confort. Cela peut être une sédation intraveineuse ou une anesthésie générale. Votre médecin vous recommandera le meilleur choix pour vous.

2e étape - L'incision

Les différentes incisions possibles sont:

  • Circulaire, autour de l’aréole.

Breast Reduction - Circular Pattern, Before Breast Reduction - Circular Pattern, After

Les cicatrices resteront visibles et permanentes mais se dissimuleront facilement sous un maillot ou un soutien-gorge.

  • Circulaire, autour de l’aréole et verticalement de l’aréole vers le sillon mammaire.

Breast Reduction - Vertical Incision, Before Breast Reduction - Vertical Incision, After

  • Sous forme d’un « T » inversé ou d’une ancreAn inverted T or anchor-shaped incision pattern

Breast Reduction - Anchor Shaped Incision, Before Breast Reduction - Anchor Shaped Incision, After

3e étape - Ablation des tissus et repositionnement

Après que l’incision ait été faite, le mamelon (qui reste attaché aux vaisseaux et aux nerfs dont il dépend) est repositionné. Si nécessaire, l’aréole est réduite en enlevant de la peau à son contour.

Le tissu mammaire sous-jacent est diminué, remonté et remodelé. Dans certains cas, pour des seins très affaissés, le mamelon et l’aréole peuvent devoir être détachés et repositionnés plus haut (greffe libre de la plaque aréolo-mamelonnaire).

4e étape - Fermeture

Les incisions sont réunies afin de remodeler le nouveau sein.  Les sutures sont réalisées en plusieurs couches dans le tissu mammaire afin de maintenir la nouvelle forme du sein; les sutures, les colles adhésives et/ou les Steri-Strips ferment ensuite la peau. Les traces des incisions sont permanentes mais dans la plupart des cas elles vont s’atténuer avec le temps.

5e étape - Les résultats

Les résultats de votre réduction mammaire sont immédiatement visibles. Avec le temps, l’œdème post-chirurgical et les cicatrices vont s’atténuer. La satisfaction de votre nouvelle image ne fera que grandir avec la récupération de l’intervention.

Après une réduction mammaire

De nombreuses patientes ont des questions à propos des suites de leur réduction mammaire.

Quand l’intervention sera terminée, des pansements ou des bandages seront appliqués sur les incisions. Un bandage élastique ou un soutien-gorge adapté devra être porté afin de minimiser l’œdème et supporter la poitrine le temps qu’elle guérisse.

Un fin tuyau pourrait être placé temporairement sous la peau (drain) afin d’éliminer l’excès de sang et de liquide qui pourrait s’accumuler.

 

Vous recevrez des instructions spécifiques telles que: comment soigner vos seins suite à l’intervention, les médicaments à appliquer ou à prendre oralement pour favoriser la guérison et éviter les infections, et quand revoir votre chirurgien plasticien. Assurez-vous de bien poser toutes les questions relatives à cette période de récupération auprès de votre chirurgien.

  • Où vais-je aller une fois mon intervention terminée?
  • Quelle médication vais-je recevoir ou me sera prescrite après la chirurgie?
  • Vais-je avoir des pansements ou des bandages après la chirurgie ? Quand vont-ils être enlevés?
  • Y-a-t-il des fils à enlever et quand?
  • Quand pourrai-je reprendre mes activités normales et le sport?
  • Quand dois-je revenir pour les soins postopératoires?

Les résultats d’une réduction mammaire

Les résultats d’une réduction mammaire seront durables. Votre nouvelle poitrine devrait vous faire oublier les douleurs ainsi que les limites physiques que vous causaient votre précédente poitrine.

Votre silhouette, mieux proportionnée, améliorera l’image que vous avez de vous-mêmes et votre confiance en vous.

Cependant, au cours du temps, votre poitrine pourrait changer avec l’âge, les fluctuations de poids, les facteurs hormonaux et la gravité.

Réduction mammaire: mots à connaître

  • Anesthésie générale: médicaments ou gaz utilisés durant l’intervention pour enlever la douleur et modifier l’état de conscience
  • Anesthésie locale: un médicament est injecté directement sur le site de l’incision durant l’opération pour enlever la douleur
  • Aréole: peau pigmentée autour du mamelon
  • Hématome: collection de sang sous la peau
  • Liposuccion: une intervention consistant à aspirer la graisse sous-cutanée afin de réduire le volume graisseux
  • Mammographie: image radiographique des seins
  • Réduction mammaire: retrait chirurgical de tissu mammaire afin de réduire la taille des seins, aussi connue comme plastie de réduction mammaire
  • RMN ou Résonnance Magnétique Nucléaire: test indolore pour examiner les tissus-similaire à une radiographie
  • Sédation intraveineuse: calmants administrés par injection dans une veine pour vous aider à vous détendre
  • Sutures: points utilisés par le chirurgien pour tenir la peau et les tissus ensemble

Questions à poser à votre chirurgien plasticien

Utilisez cette liste de questions concernant la réduction mammaire durant votre consultation:

  • Êtes-vous chirurgien plasticien reconnu par l’INAMI?
  • Êtes-vous spécifiquement formé dans le domaine de la chirurgie plastique?
  • Combien d’années de formation en chirurgie plastique avez-vous eues?
  • Où et comment sera effectuée mon intervention?
  • Avez-vous une accréditation dans un hôpital pour effectuer vos interventions et si oui, dans quel hôpital?
  • Suis-je une bonne candidate pour cette intervention?
  • Qu’attend-on de moi pour obtenir les meilleurs résultats?
  • Où et comment allez-vous réaliser mon intervention?
  • Quelle technique chirurgicale est recommandée dans mon cas?
  • A quelle période de convalescence dois-je m’attendre et quel genre d’aide vais-je nécessiter pendant cette période?
  • Quels sont les risques et complications possibles pour mon intervention chirurgicale?
  • Comment ces complications sont-elles prises en charge?
  • Mes possibilités d’allaitement seront-elles modifiées et comment?
  • Que puis-je attendre à long terme de l’aspect de ma poitrine? Après une grossesse? Après un allaitement?
  • Quelles sont mes options si je ne suis pas satisfaite du résultat de la chirurgie?
  • Avez-vous des photos de résultats avant et après cette intervention que je puisse voir et quels résultats sont attendus pour moi?

Choisissez un chirurgien en qui vous pouvez avoir confiance

La chirurgie plastique implique de nombreux choix. Le premier et le plus important est de choisir un chirurgien en qui vous pouvez avoir confiance.

  • Il / elle a effectué au moins six ans de formation chirurgicale, avec un minimum de trois ans de chirurgie plastique.
  • Il / elle est entrainé/e et expérimenté/e dans toutes les interventions de chirurgie plastique, dont la chirurgie réparatrice du sein, du corps et du visage.
  • Il / elle adhère à un code d’éthique strict et ne fait pas de publicité.
  • Il / elle suit une formation médicale continue, incluant les standards et innovations pour la sécurité des patients.
  • Il / elle est reconnu spécialiste en chirurgie plastique, esthétique et reconstructrice par l’INAMI et a sur son cachet et ses ordonnances un n° qui se termine par un …-210.
    Vérifiez qu’il / elle soit répertorié/e sur le site de la RBSPS.