Royal Belgian Society

Les compétences

- En Belgique, tout détenteur du diplôme de Médecine a le droit d’exercer toutes les branches de l’Art médical dans les limites de ce qu’il estime être sa compétence (la chirurgie esthétique est bien, comme toutes les autres spécialités, une discipline médicale).

- La RBSPS estime que pour effectuer des actes chirurgicaux avec un minimum de sécurité, il est nécessaire d’avoir suivi une formation adéquate.

- Dans notre pays, toute formation chirurgicale professionnelle reconnue officiellement impose une présence à temps plein de 6 années dans un service de stage reconnu par le Ministère de la Santé Publique, après les études de médecine. En particulier, la formation de chirurgie plastique, reconstructrice et esthétique nécessite un minimum de 2 années dans un service de stages agréé de chirurgie générale suivie par 4 années dans un service de stage agréé de chirurgie plastique. La formation en chirurgie plastique est de plus sanctionnée par des examens et contrôles de connaissances réguliers organisés par le Collegium Chirurgicum Plasticum Belgicum.

- Ces formations chirurgicales imposent aux candidats spécialistes l’apprentissage des techniques chirurgicales par la pratique supervisée d’opérateurs ainés confirmés, eux-mêmes agréés par le Ministère de la Santé Publique. Tout aussi important (voir même plus important), est l’apprentissage de « l’abord du patient chirurgical » qui permet au futur praticien de gérer les pathologies, les indications opératoires, les urgences, la réanimation,… et bien entendu qui lui permet de manager les complications de toutes natures lorsqu’elles surviennent.

- Ces connaissances acquises patiemment et durement au cours des années ne sauraient être remplacées par quelques cours de weekend à l’issue desquels des pseudo-praticiens obtiennent un « diplôme » au titre ronflant qui n’a bien entendu aucune valeur officielle ou pratique.