Royal Belgian Society

Chirurgie plastique

- La chirurgie plastique est subdivisée en deux grandes entités :
La chirurgie reconstructrice (on dit aussi réparatrice) et la chirurgie esthétique.
La chirurgie réparatrice s'adresse à la correction et au traitement de malformations (c'est-à-dire des anomalies) soit congénitales (malformations présentes à la naissance) soit acquises pendant la vie (traumatismes, tumeurs, etc..).
La chirurgie esthétique s'adresse, elle, à la correction de déformations, c'est-à-dire à des variations de la normale qui peuvent être constitutionnelles (par exemple un grand nez, de petits seins…) ou acquises (affaissement du visage avec l'âge…)


Mais qu'est-ce qui relie ces deux entités ?

- Si les buts de ces deux sous-disciplines chirurgicales sont différents, les techniques utilisées en chirurgie réparatrice et en chirurgie esthétique sont apparentées.
- La chirurgie plastique est une discipline médicale qui pourrait être définie comme la « chirurgie de la forme et du contour ». Elle n'est donc pas rattachée à un système anatomique particulier : son domaine d'application s'étend à la chirurgie de la peau et des structures sous-jacentes comme les tissus mous ou les tissus osseux dans certains cas (os de la face, crâne…). Par extension, elle s'applique également :

  • au traitement des tumeurs de la peau et des tissus mous,
  • au traitement des séquelles de cancer (sein, visage,…)
  • au traitement des brûlures,
  • au traitement des traumatismes avec perte de substance
  • au traitement des infections de la peau et des tissus mous
  • au traitement des malformations congénitales (présentes à la naissance) :
    • malformations de la face (par exemple fente labio-palatine, malformation du pavillon de l'oreille…)
    • malformations de la forme du crâne
    • malformations des seins et du tronc
    • malformations des mains et des membres
    • etc…
  • à la chirurgie de la main
  • à la microchirurgie
  • à la chirurgie esthétique




- Il s'agit donc d'une discipline aux champs d'application très vastes, raison pour laquelle la formation d'un chirurgien plasticien nécessite de nombreuses années d'études et de stages. Un bon chirurgien « réparateur » doit avoir de bonnes notions de chirurgie esthétique, et un bon chirurgien « esthétique » doit avoir de bonnes notions de chirurgie réparatrice. Cela ne s'apprend pas en un clin d'œil !

- De par cette diversité de domaines d'application, les chirurgiens plasticiens sont amenés à collaborer fréquemment avec les médecins spécialistes d'autres disciplines :

  • avec les gynécologues et chirurgiens généraux pour la chirurgie du sein
  • avec les orthopédistes pour la chirurgie de la main et des membres
  • avec les ORL, stomatologues, ophtalmologues et neurochirurgiens pour la chirurgie de la face et du crâne
  • avec les dermatologues pour la chirurgie de la peau et des tumeurs cutanées
  • etc…



- Cette collaboration multidisciplinaire fait de la chirurgie plastique une discipline médicale qui occupe une position particulièrement privilégiée dans le développement moderne de la médecine, par la prise en charge intégrée des patients et de leurs pathologies.