Royal Belgian Society

Chirurgie esthétique

La chirurgie esthétique s’adresse donc à la correction de « déformations » qui ne sont pas des anomalies mais des variations de la norme. Elle concerne deux grands domaines :

  • La chirurgie des déformations constitutionnelles (un grand nez, de petits seins, des dépôts graisseux disgracieux…)

  • La chirurgie du vieillissement (affaissement du visage, apparition d’excès cutané ou de rides…)

- Dans la proposition de loi déposée au Parlement belge sur l’encadrement de la pratique de l’esthétique médicale (pour laquelle la RBSPS et l’Association Professionnelle des chirurgiens plasticiens belges ont largement participé à la rédaction), on définit officiellement la chirurgie esthétique comme suit :

« est considéré comme intervention de chirurgie esthétique tout acte chirurgical visant à modifier l’apparence corporelle d’une personne, à sa demande, pour des raisons esthétiques, sans but thérapeutique ni reconstructeur.
Par définition, les actes de chirurgie esthétique ne font pas l’objet d’une intervention de l’assurance maladie obligatoire
».

- Comme pour la chirurgie reconstructrice, la chirurgie esthétique a pris son essor au cours du vingtième siècle grâce aux progrès de l’anesthésie et à une meilleure compréhension de la physiologie et de l’anatomie des tissus. Des nouvelles techniques spécialisées comme l’utilisation d’implants (en particulier de silicone) ou comme la lipoaspiration sont venues compléter les procédés chirurgicaux plus classiques.

- Ici également, la recherche fondamentale promet de nombreuses nouvelles possibilités dans l’avenir. En particulier, une meilleure compréhension des mécanismes du vieillissement des tissus, de leur régénération ainsi que de leur cicatrisation débouchera sans aucun doute sur des progrès à la fois techniques et médicaux.