Royal Belgian Society

Nos dossiers de presse

19.04.2013
Chirurgie esthétique: enfin un cadre légal pour une meilleure qualité et sécurité des soins aux patients

Bruxelles, le 18 avril 2013 - Cet après-midi, le Sénat a adopté une proposition de loi déposée par la sénatrice Dominique Tilmans, réglementant la pratique de l'esthétique en médecine et les qualifications requises pour poser des actes de médecine esthétique non chirurgicale et de chirurgie esthétique. La loi a pour but premier de protéger les patients face à l'augmentation constante des demandes du public en actes (chirurgicaux et non chirurgicaux) relevant de l'esthétique médicale. La pratique de ces actes sera conditionnée par une série de conditions préalables (délai de réflexion, identification de la spécialité du practicien, consentement éclairé, devis signé, information sur les produits implantés ou injectés, etc...). Seuls les médecins spécialistes en chirurgie générale et en chirurgie plastique, reconstructrice et esthétique seront dorénavant habilités à effectuer l'ensemble de ces actes. Un titre de médecin spécialiste en médecine esthétique non chirurgicale sera par ailleurs créé. La loi prévoit pour finir la constitution d'un "Conseil de l'Esthétique Médicale" au sein du SPF Santé Publique dont le but est d'éclairer le ministre de la santé publique sur l'évolution de cette discipline.