Royal Belgian Society

Nos dossiers de presse

19.06.2014
Chirurgie esthétique: enfin une norme européenne pour une meilleure qualité et sécurité des soins aux patients

Bruxelles, le 19 juin 2014 – La semaine dernière, la norme européenne relative aux interventions de chirurgie esthétique a été votée par le Comité Européen de Normalisation (CEN). Le Dr. Ivar van Heijningen, Secrétaire national pour la Belgique de l’International Society of Aesthetic Plastic Surgery (ISAPS) et membre du comité exécutif de la Société Royale Belge de Chirurgie Plastique, Reconstructrice et Esthétique (RBSPS), est à l’origine de cette norme relative à la qualité et à la sécurité des prestations de services aux patients. Une bonne nouvelle pour les patients.

« Lorsqu’un patient décide d’une opération esthétique, il s’attend à ce que le chirurgien soit correctement formé, soit agréé et procède de manière éthique, » déclare le Dr. van Heijningen. « En outre, il fait confiance au médecin quant au choix de la procédure adéquate en vue de la satisfaction de ses attentes. Il espère que son opération se déroulera dans une clinique sûre et accréditée, où le personnel est familiarisé avec les procédures de chirurgie esthétique ».

La norme, désormais en vigueur dans 33 pays européens, reprend un ensemble de critères considérés comme essentiels pour la réalisation d’interventions de chirurgie plastique. Elle aborde les questions relatives aux compétences du médecin traitant, à la gestion des patients et à la communication avec eux, aux installations et aux procédures. La directive formule également des recommandations sur d’autres aspects des bonnes pratiques.

La Société Royale Belge de Chirurgie Plastique, Reconstructrice et Esthétique (RBSPS) est très satisfaite qu’une norme européenne voie enfin le jour en matière de qualité et de sécurité des prestations de services aux patients. « Cette norme européenne constitue une percée majeure dans l’information et la sécurité du patient. Il est en effet primordial que les patients qui subissent une opération de chirurgie esthétique soient parfaitement informés des compétences et qualifications du médecin exécutant, » indique le président de la RBSPS, le Dr. Frans Missotten. La RBSPS espère que cette nouvelle norme inspirera les décideurs politiques dans les différents États membres européens pour l’élaboration d’une réglementation nationale en matière de reconnaissance et de contrôle qualité de la chirurgie esthétique. Pour la Belgique en particulier, la RBSPS exprime le souhait que la nouvelle norme puisse déboucher sur des directives claires relatives aux interventions dans des cliniques privées et aux pratiques privées, ainsi que sur la mise en place d’un registre public central répertoriant tous les médecins et toutes les cliniques qui effectuent des actes d’esthétique médicale, pour que les patients puissent connaître à l’avance les qualifications des médecins.

En Belgique, la RBSPS se consacre depuis sa création à cette problématique et est à l’origine de la législation récente, notamment la loi interdisant la publicité relative à l’esthétique médicale, et de la création d’un cadre légal pour la chirurgie esthétique, en vertu duquel les qualifications requises pour pratiquer les actes de médecine esthétique non chirurgicale et de chirurgie esthétique sont fixées par la loi.