Royal Belgian Society

Our press files

28.01.2011
Possibility of a link beween breast implants and a rare cancer


Communiqué de presse

27 janvier 2011

La Société Royale belge de Chirurgie Plastique informe ses membres sur le rapport américain qui suggère la possibilité d’un lien de cause à effet entre les implants mammaires et une forme rare de cancer.


L’agence américaine pour l’Alimentation et les Médicaments (Food & Drug Administration ou FDA), le pendant de l’Agence des Médicaments belge, a communiqué hier l’éventualité d’un lien de cause à effet entre certains types d’implants mammaires et une forme très rare de cancer des ganglions lymphatiques, à savoir le lymphome anaplasique à grandes cellules (Anaplastic Large Cell Lymphoma ou ALCL). Certaines indications révèlent la possibilité que les femmes porteuses d’un implant mammaire présentent un risque plus élevé limité de développer ce type rare de cancer.


À ce stade, l’objectif principal de la FDA est de récolter davantage d’informations. Selon une vaste étude menée entre 1997 et 2010, 34 cas d’ALCL chez des femmes porteuses d’un implant mammaire sont connus actuellement dans le monde. La FDA aurait connaissance d’un total de 60 cas présumés. Il s’avère cependant difficile de déterminer le nombre précis parce que le bon diagnostic n’a pas toujours été découvert et parce que certains cas ont été rapportés deux fois.

La Belgique ne compte jusqu’à présent aucun cas connu d’ALCL dû à un implant mammaire.

À l’échelon mondial, on dénombre donc l’éventualité de 60 cas sur un total, selon les estimations, de 5 à 10 millions de femmes porteuses d’un implant mammaire tant à des fins esthétiques que reconstructrices. En raison de l’absence de chiffres précis, la FDA veut avant tout collecter davantage de données. Aux Etats-Unis, on estime l’incidence annuelle normale d’ALCL au niveau de la glande mammaire à 3 cas pour 100 millions de personnes.


La majorité des cas ont été mis au jour à la suite de la demande de certaines femmes de recourir à une aide médicale pour des problèmes liés à leurs implants mammaires. Parmi les symptômes les plus fréquents, on peut citer l’apparition tardive d’un épanchement (gonflement) autour de l’implant, une augmentation rapide et importante de la réaction capsulaire périprothétique (durcissement) ou encore la formation d’indurations au voisinage de l’implant. La FDA travaille à présent en collaboration avec les producteurs d’implants mammaires afin d’avoir une vue d’ensemble sur les différents types d’implants et leur diffusion. À l’heure actuelle, aucun lien ne semble exister entre la survenue d’un ALCL et un type particulier d’implant, que ce soit un producteur d’implant, la forme, la texture de la paroi ou son contenu. En outre, la FDA appelle les médecins et les professionnels de la santé à signaler tout cas éventuel d’ALCL en relation avec un implant.

La Société Royale belge de Chirurgie Plastique, Reconstructrice et Esthétique ( RBSPS) a été informée par sa consœur américaine, l’American Society of for Plastic Surgery (ASPS) et se prépare à apporter sa contribution à la recherche depuis la Belgique. Entre-temps, la RBSPS a informé par le biais d’une lettre circulaire l’ensemble des membres de la société royale et a appelé à accorder une la plus grande attention aux plaintes émanant de patientes ayant bénéficié d’une intervention impliquant la mise en place d’implants mammaires et de lui communiquer tout cas de manière centralisée.


À l’instar de la FDA et de la Société ASPS, la RBSPS insiste sur le fait qu’il n’existe aucun motif de céder à l’inquiétude et que l’utilisation des implants mammaires peut se poursuivre en toute sécurité et en toute efficacité. Il est demandé aux femmes porteuses d’un implant mammaire de consulter leur médecin en cas de survenue des symptômes précités. En cas de doute, les patientes peuvent prendre contact avec leur chirurgien plasticien traitant ou l’un des membres de la RBSPS (www.rbsps.org)



Informations à l’attention des rédactions : vous pouvez joindre le secrétariat communication de la RBSPS au 0477 38.65.57